Un avocat
disponible
à l'écoute
déterminé
réactif
 

Reprenez votre vie en main en divorçant efficacement :

 

EVA PHILIPPE – RÉUSSIR SON DIVORCE

Reprenez votre vie en main en divorçant efficacement :

 

Votre avocat droit de la famille & Divorce

VOTRE AVOCAT

Maître Eva PHILIPPE, avocat passionnée en Droit de la Famille, vous accompagne tout au long de la procédure de divorce ou pour toute affaire familiale.

Cropped image of depressed man at the psychotherapist. Doctor is making notes while listening to his patient

MES SERVICES

Divorce à l’amiable, divorce contentieux, protection de votre patrimoine immobilier, affaires familiales. Je défends vos intérêts, quelque soit votre situation.

KwerkTourFirst_lobby8

LE CABINET

Maître Eva PHILIPPE vous reçoit dans un Cabinet chaleureux et accueillant, propice à l’échange constructif.

20 minutes de consultation offertes !

Réservez vos 20 minutes de consultation !

DIVORCEZ EN 30 JOURS  SANS JUGE

1e CONSULTATION OFFERTE

Lors de ce premier entretien téléphonique, j’écoute votre situation et vous expose succinctement la procédure la plus adaptée à votre situation.

1e RENDEZ-VOUS

Lors de ce 1e rendez-vous physique, j’étudie les pièces que vous m’apporterez et vous détaillerai le contenu de ma mission, ce que je peux faire pour vous et en combien de temps !

Début de la médiation

Une fois tous les éléments réunis, j’engage la procédure et prends le rôle de négociateur. Je vous accompagne en devenant l’intermédiaire nécessaire à la résolution des conflits et à la clarification des rapports.

Prononcé du divorce

Une fois le divorce prononcé, vous obtenez satisfaction et pouvez repartir de l’avant. Nous nous occupons des recours à effectuer si besoin.

DIVORCEZ EN 30 JOURS  SANS JUGE

1e RDV téléphonique

Lors de ce premier entretien téléphonique, j’écoute votre situation et vous expose succinctement la procédure la plus adaptée à votre situation.

1e Rendez-vous

Lors de ce 1e rendez-vous physique, j’étudie les pièces que vous m’apporterez et vous détaillerai le contenu de ma mission, ce que je peux faire pour vous et en combien de temps !

 

Début de la médiation

Une fois tous les éléments réunis, j’engage la procédure et prends le rôle de négociateur. Je vous accompagne en devenant l’intermédiaire nécessaire à la résolution des conflits et à la clarification des rapports.

 

Prononciation du divorce

Une fois le divorce prononcé, vous obtenez satisfaction et pouvez repartir de l’avant. Nous nous occupons des recours à effectuer si besoin.

Découvrir toute la procédure

Les différents types de divorce

Divorce par consentement mutuel

Afin de pouvoir mettre en place une procédure de divorce pour consentement mutuel, il faut que les époux soient tous les deux d’accord. Ce type de divorce est le plus rapide, le plus simple et le plus économique.

En savoir plus

Divorce pour Faute

Un des époux peut demander le divorce pour faute si son époux a commis une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations liés au mariage rendant intolérable le maintien de la vie commune.Ces faits qui doivent rendre intolérable le maintien de la vie commune sont laissés à l’appréciation du juge.

En savoir plus

Divorce pour altération définitive du lien conjugal

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal permet à des époux de pouvoir divorcer dès lors qu’ils vivent séparés depuis deux ans au moment de l’assignation en divorce.

En savoir plus

Divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage

Les époux qui sont d’accord pour divorcer mais qui ne parviennent pas à s’entendre sur les conséquences de la rupture peuvent demander le divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage.

En savoir plus

 

20 minutes de consultation offertes !

Réservez vos 20 minutes de consultation !

Nos domaines de compétences

Droit de la Famille

Droit de la famille, filiation, droit de l’enfant, union libre, rupture du pacs, violences conjugales.

En savoir plus

DIVORCE

Divorce par consentement mutuel, divorce contentieux, procédure et conséquences du divorce.

En savoir plus

Droit international de la famille

Loi nationale applicable à un conjoint étranger. Divorcer en France ou à l’étranger.

En savoir plus

Droit patrimonial

Droit patrimonial de la famille, partage des biens mobiliers et immobilier, fiscalité, succession.

En savoir plus

Questions fréquentes

  • Quel est le juge compétent ?

    Par principe, la juridiction compétente en droit de la famille est le Juge aux Affaires Familiales (JAF), magistrat du Tribunal de Grande Instance. Le Juge aux Affaires Familiales territorialement compétent est celui du lieu où réside la famille.

    Si les parents vivent séparément, le Juge aux Affaires compétent est celui du lieu de résidence du parent avec lequel résident habituellement les enfants mineurs.

    Dans les autres cas, le Juge aux Affaires compétent est celui  du lieu de résidence du parent qui n’a pas pris l’initiative de la procédure.

  • Le recours à un avocat est-il obligatoire pour divorcer ?

    Le recours à un avocat est effectivement obligatoire, y compris pour le divorce à l’amiable.

  • Quelles sont les différents types de divorce ?

    Il existe quatre types de divorce :

    • Le divorce par consentement mutuel
    • Le divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage (appelé “divorce accepté”)
    • Le divorce pour altération définitive du lien conjugal
    • Le divorce pour faute
  • Peut-on divorcer sans juge ?

    Depuis le 1er janvier 2017, les époux, en accord pour divorcer et sur les conséquences de la séparation, ne sont plus obligés de passer devant le Juge aux Affaires Familiales.

    En savoir plus sur la procédure divorce par consentement mutuel.

  • Que faire du crédit immobilier ?

    Lorsque les époux doivent décider du sort du crédit immobilier, la question à se poser est la suivante :  “comment se répartir les mensualités ?”. Le crédit immobilier est, en effet, considéré comme une dette ménagère. Les époux sont donc tenus de le rembourser ensemble. Cependant, ils peuvent prévoir une autre organisation dans la convention de divorce.

    En conséquence, deux solutions sont possibles :

    • soit ils prévoient de rembourser le prêt à deux, en prévoyant une répartition des mensualités.
    • soit ils peuvent envisager qu’un seul époux doit le rembourser. Cette option peut, par exemple, faire partie de la pension alimentaire.
  • En cas de résidence alternée, le temps de partage doit-il être égal ?

    Pour qu’il y ait garde alternée, les époux doivent habiter à proximité pour que l’enfant ne soit pas déraciné de son quotidien et soit obligé de supporter un temps de transport épuisant pour rejoindre son autre parent et son école. En pratique et dans la grande majorité des cas, la résidence alternée correspond une semaine chez la mère, une semaine chez le père. Néanmoins, il ne s’agit pas là d’une règle de droit car le temps de garde peut être inégal.

  • Comment calculer le montant de la prestation compensatoire ?

    La prestation compensatoire permet d’effacer les déséquilibres financiers causés par le divorce dans les conditions de vie et de ressources des époux. La demande doit être formée au cours de la procédure de divorce. Le montant de la prestation peut être déterminé par les époux. En cas de désaccord, la prestation est déterminée par le juge.

Comment réussir son divorce ?

Questions fréquentes

  • Quel est le juge compétent ?

    Par principe, la juridiction compétente en droit de la famille est le Juge aux Affaires Familiales (JAF), magistrat du Tribunal de Grande Instance. Le Juge aux Affaires Familiales territorialement compétent est celui du lieu où réside la famille.

    Si les parents vivent séparément, le Juge aux Affaires compétent est celui du lieu de résidence du parent avec lequel résident habituellement les enfants mineurs.

    Dans les autres cas, le Juge aux Affaires compétent est celui  du lieu de résidence du parent qui n’a pas pris l’initiative de la procédure.

  • Le recours à un avocat est-il obligatoire pour divorcer ?

    Le recours à un avocat est effectivement obligatoire, y compris pour le divorce à l’amiable.

  • Quelles sont les différents types de divorce ?

    Il existe quatre types de divorce :

    • Le divorce par consentement mutuel
    • Le divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage (appelé “divorce accepté”)
    • Le divorce pour altération définitive du lien conjugal
    • Le divorce pour faute
  • Peut-on divorcer sans juge ?

    Depuis le 1er janvier 2017, les époux, en accord pour divorcer et sur les conséquences de la séparation, ne sont plus obligés de passer devant le Juge aux Affaires Familiales.

    En savoir plus sur la procédure divorce par consentement mutuel.

  • Que faire du crédit immobilier ?

    Lorsque les époux doivent décider du sort du crédit immobilier, la question à se poser est la suivante :  “comment se répartir les mensualités ?”. Le crédit immobilier est, en effet, considéré comme une dette ménagère. Les époux sont donc tenus de le rembourser ensemble. Cependant, ils peuvent prévoir une autre organisation dans la convention de divorce.

    En conséquence, deux solutions sont possibles :

    • soit ils prévoient de rembourser le prêt à deux, en prévoyant une répartition des mensualités.
    • soit ils peuvent envisager qu’un seul époux doit le rembourser. Cette option peut, par exemple, faire partie de la pension alimentaire.
  • En cas de résidence alternée, le temps de partage doit-il être égal ?

    Pour qu’il y ait garde alternée, les époux doivent habiter à proximité pour que l’enfant ne soit pas déraciné de son quotidien et soit obligé de supporter un temps de transport épuisant pour rejoindre son autre parent et son école. En pratique et dans la grande majorité des cas, la résidence alternée correspond une semaine chez la mère, une semaine chez le père. Néanmoins, il ne s’agit pas là d’une règle de droit car le temps de garde peut être inégal.

  • Comment calculer le montant de la prestation compensatoire ?

    La prestation compensatoire permet d’effacer les déséquilibres financiers causés par le divorce dans les conditions de vie et de ressources des époux. La demande doit être formée au cours de la procédure de divorce. Le montant de la prestation peut être déterminé par les époux. En cas de désaccord, la prestation est déterminée par le juge.

Quelles sont les conséquences du divorce ?

Pendant le mariage, les époux se doivent fidélité et assistance. Une fois le divorce prononcé, et ce pour n’importe quel motif, la situation des conjoints mariés disparaît. Les ex-époux sont sujets à de multiples conséquences juridiques sur le plan familial, financier et patrimonial.

Les conséquences du divorce

  • Disparition des devoirs conjugaux
  • Reprise de la liberté nuptiale
  • Disparition des liens d’alliance
  • Perte de l’usage du nom du conjoint
  • Définition des modalités de l’exercice de l’autorité parentale

La prestation compensatoire est destinée à compenser le déséquilibre économique résultant, pour un époux, du prononcé du divorce. Elle peut prendre la forme d’une somme d’argent en capital ou en rente, ou encore d’un bien qu’un conjoint peut obtenir de l’autre.

Une question ?

Votre avocate en droit de la famille

A propos

Maître Eva PHILIPPE possède une expérience complète en droit de la famille.

Experte du divorce à l’amiable, Maître Eva PHILIPPE vous assiste et vous accompagne durant toute la procédure du divorce, du 1e rendez-vous jusqu’à la prononciation du divorce.

Disponible et à l’écoute, votre avocat cernera tous les aspects de votre dossier pour faire valoir au mieux vos droits et intérêts.

Notre cabinet

Contactez-Nous

11 Boulevard de Sébastopol, PARIS 1è

06 83 78 08 77

contact@eva-philippe-avocat.fr

If you see this Google Maps wasn't properly loaded. Please refresh your page 🙂